Mon amoureuse m'a demandé ce week-end ce qu'était le refactoring. Je lui ai donné une réponse mais elle n'était que partielle. La vraie réponse est :

Tu commences un projet. Tu es jeune insouciant, tu découvres un peu ce que tu fais - c'est ta première fois. Tu tentes des trucs, jusqu'à ce qu'ils finissent par marcher. Et ça continue. Et ça continue jusqu'à ce que tu aies un tel tas de boue que tu te dis "stop".

Là, c'est le début de la fin ou la fin du début. Tu commences par y aller tout doucement. Puis tu te dis "fuck, je refactorise ou quoi ?". Et là tu commences à changer tout, pour que ça prenne forme comme tu l'avais imaginé avant de commencer à refactorer. Tu arrives à un point que tu as des trucs partout, tu ne sais plus qui va avec quoi mais osef, tu te dis que c'est bientôt fini.

Puis tu commences par attraper le bout. Tu commences par y voir de plus en plus clair. Un peu comme si tu jouais avec une pelotte de laine dont le gros était démêlé et que tu voyais la fin.

Enfin tu te dis que tu as fini. Tu t'apprêtes à relancer pour voir ce que tu as oublié. Tu as un peu peur d'avoir foiré un truc même si au fond de toi tu te dis que ça devrait être bon.

Tu le lances, et paf, du premier coup c'est passé : le bonheur.